La poésie qui danse

je parle beaucoup de comment j’adore documenter, garder la trace, capturer tous les petits moments qui, ensemble, construisent la vie.

mais j’adore aussi créer, pour créer. parce que quand tout semble noir et tout fait très mal c’est ma façon d’essayer de rendre la vie plus belle.

d’où est né mon projet perso vidéo 2019. 12 mois, 12 vidéos autour de la poésie et de la danse. parce que parfois créer pour rendre la vie plus belle….c’est ce qu’on a besoin.

C'est quoi ton couleur préféré?

20190121-DSC03777.jpg

J’adore les photos en noir et blanc. Je les ai toujours adoré. J’aime que la manque de couleur rend les images un peu magique. Qu’ils nous portent ailleurs ou le couleur n’existe pas. Et que cela nous fait regarder de plus près pour les détails.

Mais petit à petit je me suis rendu compte que les couleurs avaient commencé à me parler. Les souvenirs d’un neon rouge un soir en Italie, d’un ciel rose orange juste avant la nuit au bord de la mer et d’un chemise jaune portée par un inconnu dans la rue un jour d’été restaient imprimés dans ma tete, me poussant, de temps en temps, à me demander pourquoi.

Ni le rouge vif et fort, ni la rose orange delicate, ni la jaune soleil ne sont mes couleurs préférés donc pourquoi? Qu’est ce qu’ils voulaient me dire?

Je ne sais toujours pas mais ce que je sais est que je commençais à observer les couleurs de plus en plus. Un orange brulé par la, un bleu clair par ici… et je voulais plus. Je voulais comprendre. Comprendre pourquoi on aime tous (ou presque tous) le bleu mais on a du mal avec le violet. Pourquoi l’orange nous donne de l’énergie et le vert nous calme et pourquoi dans un monde plein de couleurs et de teints il y en a des couleurs qu’on voit et puis ceux qui existent mais qu’on ne remarque presque pas.

D’où est né un projet personnel 2019 - “Les couleurs et moi”. 12 mois, 52 semaines, 365 jours pour me concentrer sur les couleurs. Un couleur par mois pour l’observer, pour voir comment cela me fait me sentir et pour le photographier. Je n’ai aucun idée ou ce projet va m’emmener. J’ai envie de comprendre mieux l’effet des couleurs sur moi, moralement et physiquement et j’ai envie de m’amuser. De pousser les limites de ma créativité et de suivre le chemin que les couleurs me créent!

#Before8h48

Tu te rappelle de ce moment quand tu te rend compte que tu es réveillé mais tu n’as pas encore ouvert les yeux?

Le moment entre les rêves et le réveil. La couverture chaude et douillet. Le silence de la maison qui attend patiemment. Un silence rompu de temps en temps par les ronflements des tuyaux ou un grincement des murs ou du sol.

Toujours nuit mais je vois la lumiere faible de la lampadaire dans la rue qui mets un teint orange aux rideaux. J’entends une voiture qui passe et freine au stop … et puis un oiseau qui appelle doucement la lumière du matin ou peut être un autre oiseau.

Et je me lève.

Ils sont là mais pas encore presents.

J’aime ce moment là. Tout est calme. Tout est à venir. Une nouvelle journée qui va débuter mais pour juste quelques minutes c’est comme si j’appuyais sur pause….

Ils grandissent et le temps que je passe avec eux devient encore plus précieux - les matins ce n’est que nous. Moitié endormi, la tete toujours un peu dans les rêves on suit la routine, le petit déjeuner, on s’habille, on se prépare pour la journée à venir. Tout est pareil mais au meme temps tout est toujours different.

Oui certes je pousse l’ISO et les teints des lampes se bousculent contre le balance des blancs. Mais les moments qu’on vit n’attendent pas la belle lumière. Donc, moi non plus.

#Before8h48 est pour documenter tout ca. La routine, les rêves, nos matins, nos vies. Un moment ne se reproduit pas. Un matin non plus.